Add to favourites
News Local and Global in your language
21st of October 2018

Economy



Wall Street termine en ordre dispersé, les banques se distinguent

NEW YORK | Wall Street a fini en ordre dispersé mercredi, les valeurs bancaires profitant à plein régime d'une forte tension sur les taux d'intérêt tandis que les craintes liées à la guerre commerciale continuaient à s'estomper.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a pris 0,61 % à 26 405,76 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,08 % à 7950,04 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,13 % à 2907,95 points.

« Si le marché croyait vraiment aux sanctions (douanières entre Pékin et Washington, NDLR), il ne réserverait pas le même traitement aux entreprises directement liées à la Chine à l'image de Caterpillar » qui a bondi de 2,48 %, a commenté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

Peu après une nouvelle vague de tarifs douaniers que se sont imposé Washington et Pékin, les marchés accordaient peu d'importance à la guerre commerciale dans la mesure où les entreprises américaines ont « déjà effectué leurs commandes pour Noël » et seront de ce fait peu touchées à court terme par les sanctions, a souligné M. Volokhine.

Libéré de ces craintes, le marché a pu profiter d'un bond des valeurs bancaires à l'image de JPMorgan Chase (+2,90 %), Goldman Sachs (+2,92 %) ou Bank of America (+2,62 %).

Ces sociétés ont été dynamisées par une poursuite de la hausse sur les taux d'intérêt américains, le rendement sur les bons du Trésor à 10 ans montant à 3,074 %, contre 3,055 % mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,221 %, contre 3,201 % à la précédente fermeture, au plus haut depuis mai.

Entre la baisse des valeurs technologiques et la hausse des valeurs bancaires, la séance « montre un changement de stratégie des investisseurs qui se tournent vers les entreprises ayant prouvé leur potentiel, et délaissent un peu les entreprises de croissance », a expliqué M. Volokhine.

Le secteur technologique « a été le secteur le plus performant cette année » et désormais « les actions sont assez chères », a rappelé Bill Lynch de Hinsdale Associates.

La séance a également été marquée par le bond -- jusqu'à 93 % -- de l'action du producteur canadien de cannabis Tilray dont les échanges ont été interrompus cinq fois pour cause de volatilité trop élevée.

« C'est complètement fou, dans la journée on a atteint la capitalisation boursière de Renault », remarque M. Volokhine. « Cela montre qu'il y a encore de la place pour la spéculation effrénée à Wall Street ».

Read More




Leave A Comment

More News

Economy – Macleans.ca

TORONTO STAR | BUSINESS

Canoë Argent | Vidéos et

Radio-Canada | Économie

: Money

Canada Business - The

CBC | Business News

Christian Science Monitor |

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.