Add to favourites
News Local and Global in your language
20th of October 2018

Health



Près d’un mois sans prendre un bain dans leur CHSLD

DRUMMONDVILLE | Des résidents du CHSLD Frederick-George-Heriot de Drummondville ont été privés de bain pendant 29 jours malgré les chaleurs extrêmes, à cause du manque criant de personnel.

Malgré les promesses du gouvernement d’offrir au moins un bain par semaine aux aînés, des documents obtenus par Le Journal démontrent qu’au moins deux résidents ont dû attendre pendant 29 jours avant d’en avoir un.

Deux dames âgées qui ont reçu un bain le 18 août ont dû patienter jusqu’au 14 septembre pour en avoir un nouveau. Un autre résident a reçu un bain le 12 septembre, après 25 jours.

Les documents prouvent aussi que de nombreux résidents ne reçoivent pas un bain par semaine.

Selon la vice-présidente de la Fédération des infirmières du Québec à Drummondville, Brigitte Roy, les aînés les moins aptes à se faire entendre écopent davantage.

Brigitte Roy<br>
<i>Infirmière</i>

Photo collaboration spéciale, Caroline Lepage

Brigitte RoyInfirmière

Détresse

Plusieurs proches de gens hébergés au Centre sont scandalisés par la situation. Parmi eux, Diane Labrecque s’inquiète pour son conjoint de 71 ans qui n’a pas eu de bain pendant trois semaines au mois d’août. Elle dépend des rares préposés pour le transporter.

Il y a trois semaines, Jacqueline Desmarais a dû nettoyer les ongles très sales de son frère atteint de Parkinson. Les semaines suivantes, elle s’est présentée les jours où il devait recevoir son bain, mais le service n’a jamais été offert. Hier, son frère attendait toujours.

« Avec les chaleurs qu’on a eues, ça ne se faisait pas », s’offusque Céline Beaudry, la fille d’une résidente de 91 ans dont le bain est parfois reporté.

Personne ne blâme le personnel, qui serait aussi victime de la situation.

Centre Frederick-George-Heriot

Photo collaboration spéciale, Caroline Lepage

Centre Frederick-George-Heriot

40 heures au lit

En plus des bains reportés, des résidents doivent parfois rester au lit pendant 40 heures parce qu’il manque de personnel pour les installer dans leur fauteuil roulant avec le lève-personne.

L’ex-mairesse de Drummondville, Francine Ruest-Jutras, et ses deux sœurs vivent durement cette contrainte avec leur mère de 95 ans.

Elles ont rédigé une plainte pour décrier le « problème flagrant » de ressources humaines.

« Nous trouvons inacceptable que les absences de personnel ne soient pas comblées compte tenu de la vulnérabilité des résidents. [...] Nous demandons que des mesures soient prises pour corriger ce grave problème au plus tôt », écrivent-elles.

Une situation exceptionnelle, selon les autorités

La direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-du-Québec admet avoir reporté plusieurs bains, mais affirme que les deux résidents ayant subi les plus longs délais avaient choisi de participer à leurs activités au lieu de se faire laver.

« C’était leur choix », indique Chantal Rivard, directrice adjointe à l’hébergement au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Elle confirme que des résidents du Centre Frederick-George-Heriot ont pu attendre jusqu’à 14 jours avant de recevoir un bain cet été.

Pourtant, des documents de son propre établissement démontrent des délais de 19, 20 et 29 jours.

Toutefois, elle rappelle que des « toilettes partielles » étaient offertes régulièrement aux résidents du Centre Frederick-George-Heriot.

Non, pas de retard

Des documents internes datés de mardi montraient plusieurs retards dans l’attribution des bains.

Pourtant, la direction du CIUSSS affirme que, mercredi, tout le monde avait été lavé. « On n’a aucun retard à ce jour par rapport aux bains », assure-t-elle.

La direction se dit convaincue de remplir l’engagement d’offrir un soin d’hygiène complet par semaine à ses usagers.

Mme Rivard reconnaît également que des résidents ont été alités plus d’une journée complète, mais il s’agirait d’une situation exceptionnelle durant le pire creux de la pénurie de personnel.

Selon elle, du personnel était près des résidents, malgré tout, pour veiller sur eux.

Durant les heures de repas, du renfort a été offert par divers professionnels. Des ergothérapeutes, physiothérapeutes, neuropsychologues, animateurs de pastorale, intervenants en loisirs ou travailleurs sociaux venaient par exemple nourrir les usagers.

Sébastien Rouleau, directeur adjoint à l’hébergement au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, y voit une belle preuve de solidarité et d’engagement de la part du personnel.

Celui-ci croit que le manque de main-d’œuvre ne serait pas pire à Drummondville qu’ailleurs, car la pénurie sévirait partout et dans tous les secteurs.

Il est confiant que la collaboration serrée avec ses partenaires de l’enseignement génère du personnel. Par exemple, il est actuellement possible de recruter des préposés durant leurs études en leur offrant de travailler comme aide de service.

Qui reçoit deux bains par semaine ?

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, annonçait en 2017 un investissement de 36 millions $ pour offrir un deuxième bain par semaine aux résidents qui le désirent.

Le ministère a répondu hier que 63 % des résidents qui veulent un deuxième bain et dont la condition le permet le reçoivent, soit 16 477 résidents au 23 juin 2018.

CISSS du Bas-Saint-Laurent

Tous les résidents des 13 CHSLD reçoivent un bain par semaine, soit 829. Pour le 2e bain, 547 personnes étaient admissibles et 479 en ont reçu un, soit 87 %.

CISSS de la Côte-Nord

Sur 381 résidents hébergés dans les CHSLD, 68 % d’entre eux (soit 259 personnes) sont admissibles au 2e bain par semaine. 98 % le reçoivent et des ressources additionnelles sont prévues ce mois-ci pour atteindre 100 %.

CIUSSS de la Capitale-Nationale

Les bains et les soins d’hygiène complets planifiés sont donnés la journée prévue dans 90 % du temps. Les résidents qui veulent un deuxième bain sont en train d’être répertoriés en vue de l’offrir au début de l’année 2019.

CISSS de Laval

Dans cinq centres d’hébergement, tous reçoivent le premier bain, et également 100 % des résidents qui souhaitent bénéficier d’un deuxième bain le reçoivent.

CISSS de la Montérégie-Est

100 % des résidents reçoivent un bain par semaine. Le deuxième bain est offert dans 11 des 16 CHSLD. Pour les cinq autres CHSLD, les postes sont soit affichés ou bientôt comblés.

CISSS de l’Outaouais

Dans les 14 CHSLD de l’Outaouais, 98 % des premiers bains sont donnés. Parmi les résidents ayant droit à un deuxième bain, près de 83 % le reçoivent.

CISSS de Lanaudière

Les résidents reçoivent un bain par semaine, qui peut être reporté d’une journée. 70 % des résidents obtiennent un deuxième bain.

CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

100 % des 2333 résidents des CHSLD reçoivent leur bain hebdomadaire. De ce nombre, 1332 résidents ont demandé un deuxième bain et 87 % le reçoivent, soit 1164 résidents.

CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

100 % des résidents des 1876 lits d’hébergement reçoivent leur bain hebdomadaire, et tous les résidents qui veulent avoir un deuxième bain l’obtiennent aussi.

CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Dans les 18 CHSLD, 94 % des résidents qui veulent un deuxième bain l’obtiennent.

CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jeam

Dans les 16 CHSLD, 58 % des résidents qui répondent aux critères pour obtenir un 2e bain par semaine le reçoivent. 

 

Hier, Le Journal a contacté les divers CISSS et CIUSSS de la province au sujet des 2es bains. Tous n’ont pas été en mesure de nous répondre.

Bien des promesses

Interpellés au Saguenay au début de la campagne électorale, les chefs des trois principaux partis ont réitéré leur appui au deuxième bain par semaine en CHSLD. La fille d’une aînée en centre d’hébergement dénonçait alors que sa mère n’avait qu’un bain aux deux semaines.

Jean-François Lisée

Jean-François Lisée

Photo courtoisie

Jean-François Lisée

« Je me bats pour plus d’un bain par semaine depuis trois ans et je vais continuer à me battre. »

Le Parti québécois s’est engagé à climatiser tous les CHSLD d’ici l’été prochain, en plus de prioriser les travaux de rénovation avec un investissement de 200 millions $.

Philippe Couillard

Philippe Couillard

Photo courtoisie

Philippe Couillard

« On tient à ce que les deux bains soient offerts à ceux qui sont en mesure de les avoir. »

Les libéraux promettent aussi 1500 nouvelles places en CHSLD, un engagement de 525 millions $

François Legault

François Legault

Photo courtoisie

François Legault

« On va rehausser les services dans les CHSLD existants et on va encore plus les améliorer dans les maisons des aînés. »

La CAQ promet un nouveau modèle pour remplacer les CHSLD avec des maisons des aînés d’ici 2038. Il s’agit d’un projet d’un milliard $ pour 30 complexes aux chambres climatisées. Read More




Leave A Comment

More News

Scientific American: Health

MedicineNet Daily News

Santé

Radio-Canada | Santé

Global News : Health

TORONTO STAR | LIFE |

Santé

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.