Add to favourites
News Local and Global in your language
17th of December 2018

Economy



Les îles Marshall, le premier État à adopter une cryptomonnaie comme devise officielle

La présidente de la République des îles Marshall, Hilda Heine.La présidente de la République des îles Marshall, Hilda Heine. Photo: Getty Images / FREDERICK FLORINPartagez via Facebook (Fenêtre modale)Partagez via Twitter (Fenêtre modale)Partagez via Linkedin (Fenêtre modale)Partagez par courriel (Fenêtre modale)Activer l'option d'impression du navigateurRadio-Canada

La République des îles Marshall, État insulaire d'Océanie situé en Micronésie, a décidé de créer sa propre cryptomonnaie afin d'amasser de l'argent liquide pour payer les factures et stimuler l'économie.

En adoptant la loi pour créer le « Sovereign » ou SOV la semaine dernière, la nation insulaire du Pacifique a déclaré qu’elle était devenue le premier pays à reconnaître officiellement la cryptomonnaie comme monnaie ayant cours légal.

Pour les 60 000 habitants de cet archipel, le SOV sera maintenant équivalent à l’argent américain comme moyen de paiement.

« C’est un moment historique pour notre peuple, qui crée finalement sa propre monnaie aux côtés du dollar américain. C’est un autre exemple de notre liberté nationale », a commenté la présidente, Hilda Heine.

Le mois dernier, le Venezuela était devenu le premier pays au monde à lancer sa propre cryptomonnaie avec le Petro, soutenu par l’argent des réserves pétrolières. Selon les Îles Marshall, le SOV sera différent, parce que la monnaie sera reconnue officiellement par son gouvernement.

Le gouvernement affirme aussi que le SOV exigera de ces utilisateurs qu’ils s’identifient, évitant l’anonymat qui rebute certains gouvernements à appuyer d’autres cryptommonnaies, comme le Bitcoin.

Pour créer le SOV, l’État insulaire s’est associé à la société israélienne Neema et prévoit vendre une partie de la devise à des investisseurs étrangers.

La nouvelle loi prévoit la création de 24 millions de SOV, dont la moitié ira à la société israélienne. De ce montant, 6 millions devraient être vendus aux investisseurs étrangers et 2,4 millions aux résidents.

La République des îles Marshall est étroitement liée aux États-Unis, en vertu d’un accord de libre-échange et de l’utilisation d’une monnaie commune. Selon cette entente, les Américains fournissent près de 70 millions de dollars américains en aide à l’archipel.

Les États-Unis y ont également une base militaire.

Avec les informations de Associated PressRappel de choux-fleurs et de laitues contaminés à l'<em>E.&nbsp;coli</em>Articles les plus populaires en position 1Comment réduire son empreinte environnementale pendant les FêtesArticles les plus populaires en position 2Pour interroger Trump, il faudra «&nbsp;passer sur le corps&nbsp;» de GiulianiArticles les plus populaires en position 3«&nbsp;Notre peuple d'abord&nbsp;»&nbsp;: le Pacte mondial sur les migrations dénoncé à&nbsp;BruxellesArticles les plus populaires en position 4Le danseur québécois Guillaume Côté conquiert le BolchoïArticles les plus populaires en position 5Boeing ouvre sa première usine de 737 en ChineUne foule nombreuse devant le premier Boeing 737 livré à Air China à Zhoushan.Le CN conclut une entente de principe avec ses mécaniciens et ses électriciensUne locomotive traverse un passage à niveau.Le Brésil soulève auprès de l’OMC les subventions reçues par BombardierUn avion de C Series de Bombardier dans le cielCanada Goose reporte l'ouverture de son magasin à PékinDes dizaines de couturières sont au travail. Bonification du RRQZOOM : le safran pour combattre l'opiumRead More




Leave A Comment

More News

Economy – Macleans.ca

TORONTO STAR | BUSINESS

Radio-Canada | Économie

: Money

Canada Business - The

CBC | Business News

Christian Science Monitor |

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.